JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Top

Loi sur la chasse

Argument

La nouvelle loi sur la chasse forme une base moderne pour la gestion durable de notre faune sauvage. Ces arguments plaident en faveur du projet de loi:

Davantage de sécurité pour les animaux, la nature et l’homme. OUI à la nouvelle loi sur la chasse!

  • C’est aux gardes-chasses des cantons qu’incombe, si nécessaire et dans le respect de règles claires, la régulation d’espèces protégées.
  • La loi vise à responsabiliser davantage les cantons.
  • La loi permet une cohabitation équilibrée entre tous les usagers de la nature.
  • Des corridors faunistiques garantissent les déplacements de la faune sauvage.
  • Les dommages subis par les propriétaires fonciers et forestiers sont réduits.
  • La loi est un gage de sécurité pour les gens dans les régions de montagne à vocation touristique et agricole.

Promouvoir la diversité des espèces. OUI à la nouvelle loi sur la chasse!

  • Le soutien de la Confédération prévu par la loi aux réserves d’oiseaux migrateurs et aux sites de protection de la faune sauvage promeut les milieux naturels des animaux sauvages vivant en liberté.
  • La protection de la nature et des animaux ainsi que la santé animale tiennent lieu de lignes directrices et se voient renforcées dans la nouvelle loi sur la chasse.
  • En promouvant la diversité des espèces, la loi participe à la stabilisation des écosystèmes et contribue à la protection du climat.


Protéger le paysage rural. OUI à la nouvelle loi sur la chasse!

  • Les espèces protégées en surpopulation causent, elles aussi, des dégâts aux paysages naturels et ruraux.
  • La loi donne aux cantons la compétence de réduire ces dégâts au moyen de mesures ciblées.
  • La loi permet la coexistence d’une nature sauvage et d’une nature cultivée, assurant ainsi la pérennité des régions à vocation agricole et touristique.

Cultiver les traditions. OUI à la nouvelle loi sur la chasse!

  • Les chasseurs et chasseuses comme les paysans et paysannes cultivent des traditions depuis la nuit des temps.
  • En particulier les agriculteurs dans les zones de montagne fournissent une contribution importante à la biodiversité.
  • Beaucoup d’expertise, de savoir-faire artisanal et un grand respect des animaux et de la nature sont nécessaires à cet effet.
  • Les traditions sont en constante évolution : les chasseurs et chasseuses d’aujourd’hui obéissent à des règles et des obligations strictes.
  • Ils passent des examens exigeants, apportent la preuve de leur adresse au tir et recherche au sang à intervalles réguliers et sont tenus à la recherche au sang d’animaux blessés.
  • Les cantons ont prouvé par le passé qu’ils maîtrisent la gestion de la faune sauvage dans leurs milieux naturels.
  • La chasse jouit d’une large adhésion dans la population.